Êtes-vous vraiment sûr d'être en bonne santé ?

Vous avez peut-être déjà dit ou entendu votre entourage dire des "Tous les ans c'est pareil, avec le pollen du printemps, mes allergies reviennent", ou "Dès que je suis stressé, je prends/perds du poids", ou encore "A chaque vacance scolaire, mes enfants sont malades", et bien d'autres phrases similaires. Et tout cela vous paraît normal, car depuis toujours, on vous dit que c'est normal de tomber malade, "de toute façon on n'y échappe pas, c'est une fatalité" ... Et si je vous disais que la normalité, c'est d'être en bonne santé ! Cela aurait-il du sens pour vous ?

En effet, nous vivons dans une société qui nous assiste et nous déresponsabilise sur notre propre santé. Les laboratoires nous assènent à coup de publicités. "Vous avez mal au crâne, prenez un médicament !", "Vous avez un rhume, prenez un médicament !", "Vous êtes fatigué, prenez un médicament !", etc.

Et pourtant, si vous saviez ! Votre corps a la capacité de s'auto-guérir. Faut-il encore lui en donner les moyens. C'est là que la naturopathie intervient. Mis à part les cas d'urgence, toute action sur la santé devrait commencer par la naturopathie. Vous allez me dire "La naturopathie, c'est quoi ??? Un truc de grand-mère où on soigne avec des plantes ?" Je vous réponds "Oui, mais pas seulement."

Art.1 camomille

La naturopathie est une médecine non-conventionnelle, qui vise à rester en bonne santé ou à le redevenir, en stimulant la capacité d'auto-guérison du corps par des techniques naturelles. Cela vous paraît compliqué ? Rassurez-vous, au contraire c'est très simple. La naturopathie est une question de bon sens.

Sans vous faire un cours, voici brièvement une petite explication sur l'approche naturopathique, qui se base sur les points suivant :

  1. La recherche et le traitement de la cause du trouble et non du symptôme. Si on traite le symptôme sans traiter la cause, comme c'est le cas en allopathie (médecine conventionnelle), le symptôme réapparaîtra, et il sera souvent plus difficile à traiter par la suite. Alors que si on traite la cause du trouble dès le départ, cela prendra plus de temps certes, mais le trouble disparaîtra vraiment.
  2. L'appréciation du terrain (état du corps) du demandeur. Le terme terrain ramène à la notion de terre, de la matière, et pour cause ! Voyez dans la nature, les différents types de sol déterminent ce qui va y pousser. On peut observer si la terre est en bonne santé ou non. Et dans la terre, il y a une faune et une flore très petites, voire microscopique, qui maintiennent la bonne santé du sol. C'est exactement la même chose pour le corps humain. Notre corps est notre terre !
  3. L'appréciation de la vitalité du demandeur. On parle aussi d'énergie vitale ou de force vitale. Sans cela, nous ne serions que des objets, dénués de toute vie, comme peut l'être une simple table ou de simples chaises. Cette vitalité va permettre au naturopathe de savoir quel type de cure il va proposer au demandeur.
  4. L'appréciation de l'environnement global et du mode de vie du demandeur. La personne qui consulte n'est pas juste là à l'instant T. Il faut bien comprendre son contexte de vie habituel. Il faut la voir dans son ensemble, en son tout.
  5. Le cas par cas, chacun d'entre nous étant un individu unique et différent des autres.

Avant de "tomber" réellement malade, ou plutôt de devenir malade (car on ne tombe pas malade comme par hasard ou enchantement, on le devient faute d'attention), notre corps nous envoie des signaux avant-coureurs qui montrent un déséquilibre dans l'homéostasie. Ainsi, par surcharge ou carence alimentaire, pollution environnementale, excès de stress, énergie insuffisante, ou encore manque de repos, on emmène notre santé sur la pente de la maladie. 

Maladie = mal a dit = Ecoutez votre corps, il vous parle ! Votre corps devient malade pour évacuer des toxines, des déchets, ou encore pour vous forcer à vous reposer. Sachez que c'est pendant le sommeil que le corps se répare, se régénère. Avoir un sommeil de qualité est un point qu'il ne faut jamais négliger.

Alors la prochaine fois que vous deviendrez malade, vous saurez que ce n'est pas par hasard, et qu'un déséquilibre dans votre hygiène de vie vous y a amené. Cependant, vous n'êtes pas obligé d'attendre cet état pour aller consulter un naturopathe. N'hésitez pas à faire un bilan, cela vous aidera à faire un point sur votre santé, et il saura vous apprendre à la gérer vous-même.

Vous avez aimé cet article ? Participez et laissez un commentaire ou partagez votre expérience !